Archives de Tag: usa

X-Men: Le Commencement (de Matthew Vaughn)

2 juin

Quelques jours après sa sortie, j’ai le plaisir de vous présenter le dernier X-Men, le 5ème! "Encore!?!" J’ai eu la même réaction! Cette fois, nous reculons dans le temps pour arriver au commencement de l’ère des mutants tel que nous le connaissons des 3 premiers films. Un indice dans le film nous dit qu’il se passe après X-Men Origins: Wolverine mais en y réfléchissant ce n’est pas si évident… Sur allocine.fr, le prochain X-Men Origins: Magneto est d’ores et déjà annoncé, pour 2012! En allant le voir  ce soir, la première chose qui m’a étonné c’est le monde! Je n’avais plus vu de telles queues depuis Avatar… c’est dire! La venue d’un 6ème volet n’est donc pas étonnante du tout! Au niveau casting, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a du gratin! James McAvoy (Wanted), Michael Fassbender (Inglourious Basterds), Kevin Bacon (New York I love You), Jennifer Lawrence (Winter’s Bone!), Rose Byrne (de la série Damages) et j’en passe…

Charles Xavier (James McAvoy) et Erik Lehnsherr (Michael Fassbender) ne sont que des enfants au début du film. Ils découvrent petit à petit leurs pouvoirs et font la rencontre d’autres mutants. Ils vont devoir unir  pour la première fois leur force pour affronter Sebastian Shaw (Kevin Bacon) qui veut utiliser les tensions américano-soviétiques de la période de la guerre froide pour déclencher la 3ème guerre mondiale et décimer la race des humains pour laisser sa place à celle des mutants.

Pour tout vous dire, j’ai vraiment été étonné par ce film! Tout en n’ayant jamais été déçu par un X-Men, je ne pensais  quand même pas autant aimer celui-là! Il faut dire que le réalisateur, Matthew Vaughn, n’en n’est pas à son premier coup d’essai puisqu’il a fait Kickass ou Layer Cake. En tout cas, je ne vous découragerai pas! Vous allez prendre du plaisir malgré le fait que ce soit le 5ème! Je vous le conseille!

Note: 8/10

Romain

Thor 3D (de Kenneth Branagh)

19 mai

Hello!

Ce soir, je vous présente le dernier film basé sur un comics Marvel: Thor. Joué par Chris Hemsworth, le dieu du tonnerre partage le casting avec la belle Natalie Portman qui, elle, joue Jane Foster. Quant au réalisateur, vous avez plutôt pu le voir en tant qu’acteur dans Walkyrie ou Good Morning England.

Odin (Anthony Hopkins), roi des Asgardiens, est sur le point de transmettre sa couronne à Thor, un des ces deux fils. Poussé par sa soif de pouvoir, Thor finira, à force de provocations, par être banni dans le monde des humains par son père laissant le trône à son frère Loki et son père entre la vie et la mort. Dans ce monde qui lui est inconnu et sans ses pouvoirs, il va devoir apprendre à se comporter en véritable héro. C’est là qu’il va rencontrer Jane Foster, une jeune et talentueuse scientifique.

Dans l’ensemble, ce film est vraiment un bon divertissement! L’image est réellement superbe mais je ne suis toujours pas convaincu que la 3D apporte réellement quelque chose en plus… Bref, à par quelques scènes ou dialogues frisant le ridicule, surement dues à l’adaptation à partir de la BD, je n’ai pas été déçu!

Note: 7/10

Romain


Le Mytho (de Dennis Dugan)

1 avr

Cet après-midi je suis allé voir le pire film que j’ai jamais vu au cinéma… Je n’y vais pas avec le dos de la cuillère et je peux déjà vous dire que sa note va être 2.5, 2.5 comme le nombres de fois où j’ai ris… et je suis encore gentil! Pourtant, d’habitude, j’aime assez ce genre de film marrant, un peu fleur bleue mais là le réalisateur ne s’est vraiment pas cassé au niveau originalité! Au niveau casting, il avait pourtant de quoi faire un film potable avec notamment Jennifer Aniston et Adam Sandler…

Depuis que Danny (Adam Sandler) a été déçu par l’amour dans sa jeunesse, il ne fait que profiter! Il fait semblant d’être marié pour attirer un maximum de filles à ses côtés et ça marche! Jusqu’au jour où il tombe réellement amoureux! Se doutant de quelque chose, sa nouvelle et sulfureuse petite amie demande à voir son ex-femme avec qui il dit être en instance de divorce. Danny se voit donc dans l’obligation de se trouver une fausse future ex-femme et c’est là qu’intervient Katherine (Jennifer Aniston).

Dès le début du film, j’ai trouvé "l’humour" très lourd, vraiment mal dosé! J’ai vraiment eu l’impression que le réalisateur a pris toutes les clichés des comédies-romantiques pour en faire un film! Le résultats est pas super beau! Bref, pour résumer, c’est même pas le genre de film que je conseillerais d’aller voir pour se divertir ou rire un bon coup! Par contre, si vous êtes bourré, essayez! Peut-être que le film devient beaucoup plus intéressant!

Note: 2,5/10

Romain

True Grit (de Joel & Ethan Coen)

13 mar

Hello!

Aujourd’hui, petit article pour parler d’un autre film très attendu: True Grit. Avec ses 10 nominations aux Oscars, cette nouvelle réalisation des frères Coen devait forcément être une réussite malgré le fait qu’aucune des nominations n’aient aboutit. Côté casting, Jeff Bridges (Tron Legacy), Matt Damon (Au-Delà) et Josh Brolin (Wallstreet 2) ont les rôles principaux ainsi que la petite Hailee Steinfeld qui fait sa première apparition dans un long-métrage.

Le film raconte l’histoire de Mattie Ross (Hailee Steinfeld), fille de 14 ans, qui a à tout prix envie de retrouver l’assassin de son père Tom Chaney (Josh Brolin). Pour ce faire, elle décide d’engager un Marshall et elle va tomber sur Rooster Cogburn (Jeff Bridges), vieux Marshall alcoolique à la gâchette facile! Nn autre représentant de la loi LaBoeuf (Matt Damon) un Texas Ranger va se joindre à la chasse à l’homme  puisqu’il était chargé d’arrêter Chaney.

Pour tout vous dire, je n’ai jamais vraiment été adepte des Westerns. Par contre, j’ai adoré ce film! Je ne sais pas si c’est grâce à  la touche d’humour qu’apporte les frères Coen mais je trouve que ce film est très réussi! Je n’avais jamais vu Matt Damon comme dans ce film! D’habitude, on le voit très sur de lui, fort, supérieur, etc… mais dans ce rôle il est tout simplement ridicule! Tous les rôles sont très bien tenu! Comme d’habitude avec les frères Coen, la musique et l’image sont  très recherché! C’est vraiment un film que je conseille!

Note page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Cin%C3%A9-Project-cineprojectch/142353929160729?ref=ts

Note: 8/10

Romain

The Fighter (de David O. Russell)

10 mar

Hello!

J’ai le plaisir de vous présenter un des films que j’attendais le plus ces derniers temps: The Fighter. Avec ces multiples nominations aux Oscars et aux Golden Globes notamment, tout nous permettait de croire que ça allait vraiment être un des grand film de l’année! David O. Russel, le réalisateur, a aussi réalisé Les rois du désert en 2000 pour ceux qui connaîtraient. Pour ne rien vous cacher, c’est surtout pour Christian Bale que j’allais voir ce film! Je le considère vraiment comme un des meilleurs acteurs à l’heure actuelle. Il ne faut pas oublié Mark Wahlberg qui lui aussi est une valeur sûr dans la plupart de ses derniers rôles. Je précise encore que l’histoire du film est inspirée de faits réels et parle de la vie de Micky Ward, boxeur américain ayant combattu en pro entre les années 1985 et 2003.

Micky Ward (Mark Wahlberg), entraîné par son demi-frère Dicky Eklund (Christian Bale), tente péniblement de percer en boxe mais sa carrière stagne. Les combats qui sont organisés ne lui sont pas favorables et son frère, sensé l’entraîner, sombre petit à petit dans la drogue. Ayant aussi commencé une carrière prometteuse comme boxeur Dicky avait fini par gâcher sa chance en consommant du crack. Poussé à bout par sa relation envahissante avec sa famille et l’emprisonnement de son frère, Micky va décider de mettre un terme à sa carrière pour commencer à vivre sa vie et à s’occuper de sa nouvelle petite amie Charlène.

Comme vous le savez peut-être, Christian Bale a reçu l’Oscar du Meilleur Second Rôle Masculin. Dans ce rôle, on voit encore une fois de quoi il est capable en jouant à la perfection et en ayant complètement changé de physique (c’est le moins que l’on puisse dire!). J’ai vraiment adoré ce film et c’est l’avis de la plupart des gens que je connais! Tout est vraiment très soigné que ce soit l’image, très important dans un film de sport, ou même la musique qui mine de rien joue un rôle important! Mark Wahlberg s’offre lui-aussi une de ses meilleures performances! Tout comme Black Swan et Discours d’un roi, c’est un film qu’il faut voir!

Note: 9/10

Romain

Winter’s bone (de Debra Granik)

6 mar

Hello!

Aujourd’hui, je vais vous emmener au fin fond des Etats-Unis avec Winter’s Bone. C’est le premier grand succès de sa réalisatrice Debra Granik puisqu’il est quatre fois nominé aux Oscars 2011, dans la catégorie Meilleur Film notamment. Pour ma part, j’ai fait la connaissance de la surprenante Jennifer Lawrence (nominée aux Oscars dans la catégorie Meilleur Actrice) pourtant déjà connue dans le monde du cinéma, qui est vraiment une super actrice! John Hawkes (nominé aux Oscars dans la catégorie Meilleur Second Rôle Masculin) est aussi impressionnant dans le rôle qu’il a dans ce film.

Comme je vous l’ai dit, l’histoire se passe au fin fond des Etats-Unis, dans la région des Ozarks. C’est une énorme région très nature qui s’étend sur quatre Etats au centre du pays. C’est ici que Ree Dolly (Jennifer Lawrence) et ses deux frères et soeurs vivent avec leur mère dans la ferme familiale. A cause des problèmes de santé de la mère et de l’absence du père, Ree est obligée de s’occuper seule de l’entretien de la famille. Un jour, le sheriff arrive à la ferme et leur apprend que si leur père ne se présentait pas au tribunal assez vite, leur maison serait saisie. Ree Dolly se voit dans l’obligation de perturber le calme habituel de la région pour chercher son père. Au dépend de sa vie, elle va devoir fouiller dans les histoires troubles et glauques que les autochtones se donnent tant de mal à étouffer.

J’ai vraiment été surpris par ce film. Je ne sais pas pourquoi mais à priori, je pensais aller voir une sorte de thriller alors que ce film n’a rien à voir avec ça. Dès le début, on est plongé dans une ambiance lourde et pesante. Les gens ne parlent pas beaucoup, tout le monde se protège, les secrets sont partout, etc… On a presque l’impression que les gens vivent en autarcie. Bref, c’est une ambiance qui vous tend du début à la fin du film. Je vous jure qu’après 1h40 de suspens vous ressortez de la salle comme un zombie (expérience faite…).  Mais je crois que c’est à ça qu’on voit un bon film! Je dois quand même préciser que l’intrigue qui se développe assez lentement ne va pas convenir à tout le monde. Je pense par contre que les amateurs de grands films vont vraiment apprécier!

PS: Inscrivez-vous à notre page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Cin%C3%A9-Project-cineprojectch/142353929160729?ref=ts

Note: 8/10

Romain

Love, et autres drogues (de Edward Zwick)

15 jan

Deuxième article du jour! Et à tous les fans de comédies romantiques: accrochez-vous  à vos slips!

Love et autres drogues est une comédie romantique différente! Dans tous les thèmes, elle en fait un plus que normal: plus de sexe, plus de tristesse, plus de sentiments, etc…! Pour ceux  qui ont connu Anne Hathaway dans des films genre: Valentine’s day, Le diable s’habille en Prada et autres, vous allez être surpris (ou content ^^) de voir qu’elle a décidé de se mettre à nu! (Et c’est le cas de le dire! ^^) Ce qui est certain, c’est qu’Edward Zwick (Blood Diamond) a tout fait pour ne pas faire une simple comédie romantique, même si le déroulement général du film y ressemble beaucoup!

Jamie Randall (Jake Gyllenhaal (je suppose que c’est pas un nom d’acteur…)) joue le rôle d’un jeune commercial américain dans les années 90. Il passe ses journées à vendre ses médicaments pour gagner sa vie et ses nuits à baiser pour oublier sa vie ennuyeuse… C’est justement quand il va rencontrer Maggie Murdock (Anne Hathaway) que l’amour va devenir, pour lui, plus qu’un simple divertissement

Je ne vous en dis pas plus mais j’ai vraiment trouvé que ce film marquait un rupture avec les comédies romantiques habituelles! On se marre, on est choqué, surpris et on se met même à réfléchir! Un film réussit!

Note: 7/10

Romain

Mon beau-père et nous (Paul Weitz)

11 jan

Hello!

Nous sommes tous de retour pour de nouvelles aventures après quelques jours de vacances bien mérités!

De nouvelles aventures également pour Greg Furnike (Ben Stiller) et son beau-père Jack Byrnes (Robert de Niro), qui se retrouvent dans ce 3ème opus des "Mon beau-père et…". Pour faire les choses bien, je me suis dépêché de reregarder les deux premiers films, histoire de me rappeler les détails et de comparer les trois films.
Il faut savoir que les deux premiers films ne sont pas du même réalisateur que le 3ème puisque les deux premiers sont de Jay Roach (Mon beau-père et moi / Mon beau-père, mes parents et moi) et le 3ème de Paul Weitz.
Le premier film est sans doute le meilleur des trois, puisque comme souvent les premiers sont toujours les mieux réussi. On sent que dans le 2ème, le réalisateur veut surfer sur la vague du premier en insérant cette fois des stars en plus, on pense notamment à Barbara Streisand et Dustin Hoffman, et surement plus de moyen ce qui, à mon avis n’a pas porté ses fruits.  Bien que rigolo, il n’est pas à la hauteur de Mon beau-père et moi.
Après avoir introduit les personnages principaux et l’intrigue dans le premier, et présenté les beaux-parents dans le deuxième, ce 3ème volet parle de Greg et Pam, sa femme, en tant que famille (d’où le "nous"). Ils ont deux enfants, un garçon et une fille, aussi marrant l’un que l’autre! Le film va tourner autour du fait que le Robert de Niro, le fameux beau-père, veut que Greg prenne la tête du "clan" Byrnes-Furnike.
Pour tout vous dire j’ai trouvé ce film vraiment marrant! Après avoir été un peu déçu par le 2, j’ai enfin pu rire sans problème! Robert de Niro et Ben Stiller sont vraiment géniaux et ils sont bien aidé par Barbara Streisand et Dustin Hoffman, beaucoup mieux utilisés que dans le 2. Je conseille vraiment ce film à ceux qui aiment les films comiques américains, vous ne serez pas déçu!

Note: 8/10

Romain

Fair Game (de Doug Liman)

26 déc


Hello!

Joyeux Noël à tout le monde!!!

Aujourd’hui, je vais vous parler de Fair Game. C’est un film réalisé par Doug Liman, que vous avez pu voir à l’œuvre avec La mémoire dans la peau, notamment. Il raconte l’histoire (inspirée de faits réels) de Valérie Plame, ex-agent de la CIA et plus particulièrement du scandale Plame-Wilson.

Naomi Watts et Sean Penn sont comme d’habitude excellent dans leur rôle d’acteur. Le réalisateur se devait de prendre deux grosses pointures du cinéma pour interpréter ces rôles.

L’affaire commence quand Joseph Wilson, mari de Valérie Plame et ancien ambassadeur, est envoyé au Niger par la CIA pour éclaircir l’implication de Saddam Hussein dans un achat massif de matériaux nucléaire. Le but de la CIA était alors de prouver que l’Irak avait acheté de l’uranium et était donc sur le point de développé l’arme nucléaire. La conclusion de Joseph Wilson est clair: un tel achat n’a pas pu avoir lieu dans un pays comme le Niger sans avoir été remarqué. Ces conclusions  ne sont pas du goût du gouvernement qui lui cherche une raison valable de déclarer la guerre à l’Irak. Bush, alors président des Etats-Unis, déclare dans un communiqué que l’Irak a délibérément acheté des matériaux servant à faire la bombe atomique et qu’elle représente donc une menace pour la sécurité du pays. La guerre est déclarée. Ses propos ayant été passé sous silence, Joseph Wilson dénonce la décision prise par le gouvernement. Quelques jours après, le nom de sa femme, Valérie Plame apparait dans la presse. Son statut d’agent-secret de la CIA est rendu public.

J’ai trouvé que le film manquait de rythme, d’intensité. On ne ressent pas vraiment la pression et la détresse qu’a dû subir le couple Wilson-Plame dans une affaire qui l’opposait directement au gouvernement des Etats-Unis. Bref, de la part d’un très bon réalisateur de thriller, j’en attendais plus!
J’ai quand même bien aimé le film. Ce petit soucis de tension n’enlève rien à la qualité du jeux de rôle de Sean Penn et de Naomi Watts.

Note: 7/10

Romain

Cleveland vs Wallstreet (de Jean-Stéphane Bron)

23 oct

Hello!

Je voulais aller voir ce film depuis longtemps, maintenant c’est chose faite! C’est un documentaire franco-suisse réalisé par Jean-Stéphane Bron et qui à d’ailleurs été présenté au Festival de Cannes 2010.
Il faut savoir que la récession de 2008, plus connue sous le nom de crise des subprimes, ne date pas de 2008! Les premiers signes sont apparus beaucoup plus tôt, déjà au début des année 2000 dans les rues de Cleveland, ville du nord-est des Etats-Unis. Pour faire simple, les banques ont créé la possibilité à des gens peu solvable, voire insolvable, d’emprunter de l’argent sous forme de crédit, dit "subprime", à des taux d’intérêt allant jusqu’à 2 fois le taux normal.  Toujours est-il que les personnes ayant contractés ces crédits et ne parvenant plus à les rembourser, ont vu leurs maisons être saisies par la justice. C’est ainsi qu’en 2008, ce sont des milliers de logements que l’on voit complétement vides dans les rues de Cleveland.
Tout débute en janvier 2008 quand Josh Cohen et associés, avocats de la ville de Cleveland (Ohio), déposent une plainte contre 21 banques de Wallstreet. Ils pensent que les banques sont responsables des saisies immobilières de masse effectuées et qui transforment des quartiers populaires entiers de Cleveland en villes fantômes. Les banques, quant à elle, ne se laissent pas faire et s’opposent, encore aujourd’hui, à la mise en route du procès.
Ce film est donc le procès qui n’a pas lieu, réalisé avec les vrais protagonistes et de vrais témoignages. Que de mieux qu’un procès pour comprendre un problème qui dépasse, aujourd’hui, la plupart d’entre-nous? Avec ce documentaire, on arrive à mettre à plat les causes de cette crise, ce qui nous permet de suivre le procès et de nous en faire un avis objectif.
Je ne vais, ni faire le procès de Wallstreet, ni prendre la défense de Cleveland car chacun peut et doit se forger son propre avis, mais surtout car, en regardant ce film, on réalise très vite que le problème ne s’arrête pas aux banques, aux habitants de Cleveland, ni même au gouvernement des Etats-Unis mais dénonce un système défaillant. On parle, bien sûr, ici du capitalisme. Le problème est vaste dans le sens où ce n’est pas un pays ou un continent qui est concerné mais la quasi-totalité des économies mondiales. Cette récession de 2008 est, avant tout, la preuve que ce système n’est pas infaillible.

Je recommande, grandement, ce documentaire à toutes les personnes qui veulent se faire un avis objectif sur la récession de 2008 sans l’influence des médias, l’influence d’un professeur ou encore de son entourage!

Note: 10/10

Romain